×
Les actions de cet axe consistent, selon le plan stratégique quinquennal et le plan de travail de OSEH, à « apporter une aide humanitaire aux personnes victimes de catastrophe naturelle, des conflits communautaires et du terrorisme. Elles apportent une aide alimentaire, sanitaire et des trousses d’urgence aux victimes ».
Dans ce rapport, l’on a répertorié les actions qui ont porté la marque d’urgence et une réelle promptitude après que le besoin soit senti.
Les actions sous cet axe viennent appuyer d’autres actions en faveur des victimes de conflits communautaires, qui ont été contraints d’abandonner leurs lieux de résidence d’origine et devenir des réfugiés ou des personnes déplacées internes sous d’autres cieux en terre burkinabé. C’est les cas de plusieurs actes de don et de distribution des aides alimentaires et non alimentaires, en nature et en espèce.
Selon le dernier rapport de la CONASUR ; à la date du 30 novembre 2022, le Burkina Faso aurait enregistré 1 810 105 de personnes déplacées internes sur son territoire national, avec une augmentation de 2,74% sur le chiffre du rapport de fin octobre.
L’année 2022, a particulièrement été marquée par la disparition de Ladji Yoro, vaillant combattant de la province du Loroum et son premier bouclier humain.
En tout début d’année ; un exode massif a suivi les heurs après la triste disparition de Yoro et une quarantaine d’autres combattants dans une embuscade lors d’un convoi entre Ouahigouya et Titao ; et la population n’ayant pas l’opportunité de quitter la province, ou n’ayant pas la volonté de le faire, ont été contraint de vivre sous blocus des groupes armés terroristes sans ravitaillement.
Comme Titao, le village de Bougué, jadis paisible, a été, à son tour, victime d’un harcèlement suivi d’un déguerpissement forcé à Ouahigouya et Ouagadougou.

Secours aux populations de la province du Loroum:


Après plusieurs mois sous blocus des groupes armés terroristes et toujours sans nouvelles de convoi, un drame se planait sur la ville de Titao et l’ensemble de la province du Loroum ; c’est alors que l’organisation OSEH a plaidé et obtenu une aide alimentaire de secours d’urgence aux populations de cette localité.
Et récemment, en toute fin d’année 2022, les populations du village de Bougue ont été sommer de déguerpir de leur village, et ils se sont trouvés des réfugiés à Ouahigouya et Ouagadougou.
La fondation Insani Yardim Vakfi (IHH), après son aide de secours en début d’année aux PDI de Malou, Namassa et Ouagadougou avec 8 tonnes de riz et 1600 litres d’huile, elle a encore apporté une aide alimentaire de 15 tonnes de riz et 500 litres d’huile à la province du Loroum, et aux PDI du village de Bougué à Ouahigouya.
La fondation WEFA a, en outre, cumulé un total de 39 tonnes de vivre sur plusieurs interventions qui s’inscrivent dans la même dynamique de secourir urgemment des personnes et détresse alimentaire que sont les personnes déplacées.


  • Client
    IHH, WEFA
  • Budget
    0
  • Duration
    1 mois
×

Notice!!

She propriety immediate was improving. He or entrance humoured likewise moderate. Much nor game son say feel. Fat make met can must form into gate. Me we offending prevailed discovery.