Formation professionnelle

    C’est dans le but de renforcer la résilience des femmes potentiellement vulnérables que l’Organisation pour le Secours Humanitaire (OSEH) a mis en place un atelier de fabrication de savon en boule à Marcoussis, un quartier périphérique de la ville de Ouagadougou au Burkina Faso.

    Une séance d’apprentissage

    Ledit atelier regroupe une dizaine de femmes veuves, mères et parents d’orphelins, qui vivent dans des conditions précaires et volatiles du fait de la perte du père de famille, et l’absence de toute autre aide quelconque pour la subsistance quotidienne.

    L’Organisation OSEH prend en charge plus de 950 orphelins de père.

    Bien que certains enfants orphelins de ces dernières soient, partiellement, pris en charge par la fondation OSEH, l’idéal était d’œuvrer et faire en sorte que ces braves femmes puissent, entièrement, être en mesure de se prendre en charge toute seule et en toute circonstance.

    Après la phase d’apprentissage, la pratique et la prise de main; les participantes ont bénéficié d’une année d’accompagnement ou l’atelier a été pris en charge financièrement. Durant cette période, elles auraient appris les mécanismes de production, l’écoulement et la bonne gestion de la chose.

     » La fondation OSEH noue un réel espoir sur l’avenir prospère de cet atelier, et est confiant qu’il saura relever les défis auxquels il fera face ».

    KIEMDE Ousmane, Coordonnateur assistant à OSEH

    Vous aimerez aussi...

    Laisser un commentaire